contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 2 sur 2
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

2/2
POÈTES DE LA NÉGRITUDE (50 ANS - LES INDÉPENDANCES)
Auteur :
ASCAL, Bernard
ADIAFFI, J.-M.
BONI, T.
CÉSAIRE, A.
CÈULLEN, C.
DAMAS, L.G.
DEPESTRE, R.
DIAGANA, O.M.
DIOP, D.
HUGUES, L.
Sujet :
NEGRITUDE
Langue :
français
Contenu :
Nuit blanche
Ndéssé
Trêve
Blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen
Femme noire
Ma tête sur le sable de ton sein
Fils de la foudre
Dyali
Ma soeur, ces mains de nuit
Prière aux masques
Pareille à ma légende
Références
Depuis Akklad, depuis Elam, depuis Sumer
Limbé
Rappel
Un clochard m'a demandé dix sous
L'ombre gagne
Assassinats
Seigneur Dieu, pardonne
Les vagissements
Paroles d'îles
Les années passent
Tante Suzanne
C'est ici notre assemblée
Nous ne sommes pas nés
La machine Singer
Un blanc m'a dit
Terriens sans visa de séjour
De l'eau, de l'eau, du pain
Comment veux-tu?
Notre époque sait-elle?
Jazz dans la nuit
J'ai connu des fleuves
On ne part pas sans perdre du sang
Parce que j'étais grande rivière
Monotone, monotone
Souffre pauvre nègre
Bleu si bleu cet oeil du ciel
Nous ne savions pas encore
Dans cette ville
C'est aujourd'hui Noël
Sur le cours du fleuve
Si pour un jour
Je songe au poète
Éditeur :
EPM COMPACT
Date de publication :
2010
Lien vers le document :
https://www.pointculture.be/samarcande/NA6998/C
ISBN :
3540139867848
Type de document :
Audiovisuels
Support :
disque compact
Collation :
2 disques compacts

Faire venir cette oeuvre Faire venir cette oeuvre

Bibliothèque Commune Cote Qté Réservable Lien vers le catalogue source
PointCulture Bruxelles NA6998 1 oui C NA6998000

La poésie, on le sait, est une affaire de rythme. Sa beauté procède d'une alchimie de mots dont seul le poète a le secret. Mais imaginez qu'on y ajoute de la musique, cela donne quelque chose d'unique, de vivant. C'est à cet exercice que s'est livré Bernard Ascal sur le double CD intitulé Poètes de la négritude, 50 ans - Les indépendances, récompensé du Coup de coeur 2010 de l'Académie Charles-Cros. Le premier CD, Voix fondatrices, met en musique et en chansons les poèmes d'Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon Gontran Damas. Le deuxième, Avant/Ailleurs/Aujourd'hui, est consacré à des poètes aussi divers que Langston Hughes, Édouard Maunick, Véronique Tadjo, Jacques Rabemananjara, Jean-Marie Adiaffi, René Depestre... Évidemment, Bernard Ascal, auteur déjà de Douze poètes francophones (2005), Senghor-Césaire-Damas (2006), Aimé Césaire. Cahier d'un retour au pays natal (2008), n'est pas un chanteur. Mais sa voix et sa musique rappellent un peu les chanteurs français dits « à textes ». Justement, Senghor était un chantre du métissage. (www.jeuneafrique.com)

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.

Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 2 sur 2
  • Page suivante
  • Dernière page