contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 2
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

1/2
Le calligraphe de Voltaire
Auteur :
Santis, Pablo de 1963-....
Solis, René
Langue :
français
Titre original :
<>calígrafo de Voltaire
Éditeur :
Métailié
Date de publication :
2004
Collection :
Bibliothèque hispano-américaine
ISBN :
9782864245100
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
LIEGE - Bibliothèques Chiroux LIEGE 860 SANTIS 1000002475369
SPA - Bibliothèque Georges Spailier -Spa SPA 840-3 SAN 87010453950
LA LOUVIERE - Principalat de Soignies LA LOUVIERE 8 SAN 20.09 550012714
LA LOUVIERE - Principalat de Soignies LA LOUVIERE 8 SAN 20.09 550012715

Echoué au soir de sa vie dans un port d'Amérique du sud, Dalessius entreprend le récit de sa jeunesse. Orphelin recueilli par son oncle, il a étudié l'art de la calligraphie. A vingt ans, il est engagé par Voltaire, qui l'envoie à Toulouse pour enquêter sur l'affaire Calas, puis à Paris où les dominicains complotent pour contrecarrer l'influence des encyclopédistes. Cette toile de fond historique est pour Pablo de Santis le prétexte d'un étonnant roman d'aventures à la lisière du fantastique, où s'affrontent Lumières et Ténèbres. Sur son chemin, Dalessius croise un bourreau dont il deviendra l'ami, peint des messages secrets à même la peau de jeunes femmes nues et se fait un ennemi mortel d'un célèbre fabricant d'automates qui séquestre sa fille. Il a d'autres ennemis, plus inquiétants encore : le supérieur des dominicains et ses sbires, et le très étrange Silas Darel, maître de la calligraphie et grand spécialiste des encres empoisonnées. Cimetières, voyages nocturnes au milieu de cercueils, instruments de torture, machines infernales, femmes fantômes et messages cryptés : P. de Santis s'amuse à retrouver les ingrédients du roman fantastique, mais aussi les récits de Borges. L'auteur développe avec bonheur ses propres obsessions ; le monde est une énigme qui lorsqu'on sait la déchiffrer révèle son secret : l'écriture est l'arme du crime.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 20/12/2014 - 18:18:31 Auteur : LePamplemousse (via Babelio)

Trop de mystères tuent le mystère ! Je reconnais bien humblement n'avoir pas compris grand chose à ce roman... Un jeune homme travaillant comme calligraphe au service de Voltaire est envoyé en mission secrète à Toulouse. Déjà, à ce niveau, le but de sa mission ne me semblait pas très clair. Et ce n'était que le début...! Car au cours des mois suivant, le jeune homme va être confronté à des tas de personnages étranges et de situations très bizarres, sans qu'on sache bien qui sont toutes ces personnes et quel est le but final de tout cela. Il va avoir affaire à un bourreau, à des moines, à des fabricants d'horloges ou d'automates, à des femmes mortes qui se promènent en ville et à d'autres qui se font écrire sur la totalité du corps, mais aucune de ces rencontres ne m'a aidé à comprendre cette histoire. Certes, l'auteur est connu pour écrire des romans à la limite du fantastique et pour faire souvent des incursions dans le monde de l'ésotérisme mais ici, tout est tellement obscur que rien n'a de sens. J'ai donc eu un peu de mal à aller au bout des 170 pages du roman et j'en ressors à la fois déçue et consternée.
Consulter sur Babelio

Date : 30/07/2018 - 11:13:01 Auteur : pasiondelalectura (via Babelio)

Je viens de finir deux livres de cet auteur argentin et je constate qu'il a gardé un style toujours aussi alambiqué et compliqué. Le calligraphe de Voltaire date de 2004 et m'avait paru assez abscons, la trame tourne autour d'un calligraphe ayant été au service du penseur à Ferney mais qui était aussi un espion pour diverses affaires dont l'affaire Calas. Il y a dans ce roman du matériel de premier choix mais il me semblait plutôt mal exploité. Livre compliqué et un tantinet prétentieux.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 1 sur 2
  • Page suivante
  • Dernière page