contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 55 sur 55
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

55/55
Le dernier des mohicans
Auteur :
Cooper, James Fenimore
Prugne, Patrick (1961-....)
Defauconpret, Auguste-Jean-Baptiste
Éditeur :
Margot
Date de publication :
2017
ISBN :
9791095184225
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
NIVELLES - Place aux livres. Service itinérant NIVELLES PLPA - 8-3 14000300110391

1757, au début de la guerre de Sept Ans, les troupes du général Montcalm affrontent celles du colonel Munro. Alors qu'elles tentent de rejoindre leur père, Cora et Alice, filles de Munro, subissent la trahison de Magua, guide indien et chef huron. Oeil-de-Faucon, l'éclaireur des Anglais, et deux amis mohicans interviennent. Edition illustrée reprenant le texte original dans une version abrégée.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 20/09/2017 - 10:36:47 Auteur : BulledEncre (via Babelio)

Une très belle réédition d'un classique qui fait toujours autant voyager.
Consulter sur Babelio

Date : 24/10/2017 - 22:19:31 Auteur : clodermer (via Babelio)

Quelle bonne idée de rééditer ce roman de James Fenimore Cooper. Nous voici plongés au 18ème siècle, en Amérique du Nord, dans la région des Grands Lacs. Les Français et les Anglais s'y combattent pour occuper des territoires et ils ont chacun convaincu des tribus indiennes de les aider dans cette tâche, profitant de rivalités qu'ils ont amplifiées. Mais ils n'arrivent pas toujours à les contrôler... Les deux filles du colonel écossais Munro vont vraiment cumuler les risques et les imprudences dans ce récit, peut-être un peu trop. Et j'ai trouvé les personnages principaux un peu trop caricaturaux. Par contre, les descriptions des paysages, des épopées, des déplacements en forêt, en canot, des bivouacs, des villages indiens, la vie qui s'y déroule... sont très réalistes. Je me voyais suivre tous les héros dans leurs déplacements. J'étais dans le canoë avec eux, je grimpais sur un rocher pour observer les alentours, je me camouflais derrière un buisson, guettant le moindre bruit... Et puis les dessins de Patrick Prugne ! Superbes ! Quelle atmosphère ! Quelle vie ! L'idéal pour continuer mon voyage avec les héros et nourrir mon imaginaire. Un très beau livre !
Consulter sur Babelio

Date : 29/10/2017 - 20:56:06 Auteur : mesnil (via Babelio)

On ne dira jamais assez combien ce livre est un monument de l'histoire Américaine, un des grands fondamentaux de ce qu'a du être la lutte incessante de ses natives face à la pénétration sur leur territoire, le Dernier des Mohicans c'est la naissance de la nation Américaine , ce que chante et pleure Cooper, c'est une noble race exterminée, c'est une nature sublime dévastée, c'est l'homme. L'illustration de P.Prugne est sublime, ses aquarelles sont d'une acuité exemplaire, un cadeau splendide pour Noël prochain.
Consulter sur Babelio

Date : 21/02/2019 - 13:33:17 Auteur : Mariloup (via Babelio)

Depuis quelques temps, j'ai une véritable fascination pour les peuples amérindiens, c'est un sujet qui me tient à coeur aussi j'essaie de lire pas mal de fictions et de non fictions pour enrichir encore plus ma culture générale et pour le plaisir. Je ne connais Le dernier des Mohicans que de nom, je n'ai jamais vraiment cherché à savoir de quoi ça parlait, j'étais sans doute trop jeune pour m'y intéresser à l'époque et mon envie d'en savoir plus sur l'Histoire des Amérindiens est très récente, ce n'est donc que maintenant que je me suis lancée dans la lecture du roman! J'ai d'ailleurs trouvée la version illustrée à la médiathèque et je me suis dit que ce serait encore plus enrichissant! Nous sommes au XVIIIème siècle, pendant la Guerre de Sept Ans, affrontement entre Anglais et Français lors de la conquête du Nouveau Monde. Nous suivons une petite troupe composée d'un soldat anglais Duncan, des deux filles du colonel anglais Munro, Cora et Alice, un chanteur chrétien nommé David, guidé par un indien iroquois Magua qui cheminent pour rejoindre Fort William-Henry dont le siège est mené par les troupes françaises. Seulement, tout ne va pas se passer comme ils l'avaient prévu car leur guide va les trahir. Heureusement pour eux, ils rencontrent un trio pas comme les autres: deux Mohicans, père et fils, Chingachgook et Uncas, ainsi qu'un chasseur anglais Oeil-de-Faucon. Ces hommes vont être d'une aide précieuse dans leur long périple semé d'embûches et de dangers (mère Nature, les autres peuples amérindiens, les Français...). Les deux jeunes femmes sont un enjeu dans l'histoire et peut-être pas assez "présentes" alors je ne me suis pas vraiment attachée à elles. Oeil-de-Faucon est très intéressant, on peut vraiment compter sur lui et il est entre deux mondes, connaissant bien les peuples amérindiens, il fait la jonction pour la communication. Je n'ai rien à dire sur David et Duncan si ce n'est que ce dernier est d'une fidélité sans faille. Ce sont les deux Mohicans qui ont retenu toute mon attention, surtout le fils, Uncas. Ils paraissent différents des autres: de bonnes personnes, en phase avec la nature, patients, de fidèles compagnons. Et pour parler du terrible Magua, c'est un horrible personnage du début à la fin qui ne pense qu'à son profit, une véritable anguille qui échappe à tout ou presque. C'est une période de l'Histoire très importante, terrible d'un point de vue comme de l'autre même si évidemment, ce sont les Amérindiens qui ont perdu plus que quiconque! On sent de la sagesse, de la tristesse et du malheur qui transpirent via les paroles et les descriptions. On ne peut rester insensible surtout quand on sait que cette histoire est inspirée de faits réels! Il y a donc des scènes et des actes assez choquantes, violentes et cruelles. Il ne faut pas spécialement s'attendre à un happy end. Et c'est terrible de voir ces peuples qui devraient plutôt s'allier mais qui se font perpétuellement la guerre! Leurs interactions sont vraiment mises en avant dans ce roman. Je pensais que ce serait une lecture plus compliquée, complexe mais en fin de compte, j'ai réussi à suivre assez facilement. ça se lit tout seul et c'est très prenant. J'ai juste eu du mal avec les différents peuples indiens cités; pour un peuple, il peut y avoir plusieurs noms comme les Hurons parfois appelés Mohawk ou Iroquois par exemple. C'est vraiment un très bel objet livre! Les illustrations sont divines. Il y a beaucoup de dessins très crayonnés qui parsèment les pages, des portraits ou des scènes peintes magnifiques, comme si ce fut fait à l'aquarelle! Ce fut vraiment une très bonne lecture même s'il y a des moments où j'ai eu du mal à me repérer à cause des noms et surnoms des personnages/peuples! J'en garderai un très bon souvenir et désormais, j'ai très envie de visionner le film!
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 55 sur 55
  • Page suivante
  • Dernière page