contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 43 sur 49
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

43/49
Ben-Hur
Auteur :
Wallace, Lewis
Moissard, Boris
Autier, Joseph
Langue :
français
Éditeur :
école des loisirs
Date de publication :
2016
Collection :
Classiques abrégés
ISBN :
9782211225731
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
BRUXELLES - Bibliothèque Brand Whitlock BRUXELLES ADO R-1 WAL B 02260740435
LAEKEN - Centre de littérature pour la jeunesse Bruxelles WAL 2016 20190451546

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 06/02/2013 - 17:40:29 Auteur : gill (via Babelio)

"En 1880 parut aux États-Unis un livre intitulé "Ben-Hur". En quelques mois, il s'en vendit 500.000 exemplaires. (le tirage actuel approche les 10.000.000). On en tira en 1900 une pièce de théâtre que l'on joua sans interruption pendant 17 ans. On en fit en 1907, en 1926 et en 1960 des films qui eurent un immense succès. A y regarder de près, cette histoire d'un jeune juif qui se passe 18 siècles avant les cow-boys, ressemble à un western. Voici pourquoi : - Peu de gens connaissent le nom de l'auteur de Ben-Hur, et pourtant il eut une vie aussi mouvementée que celle de son héros......" Ainsi commence une histoire complète en 4 pages de la vie de Lewis Wallace parue dans le journal de "Tintin", dans les années 60 ; elle fut mon premier contact avec "Ben-Hur", quelques temps plus tard, j'eus la chance de voir au cinéma, sur grand écran, le film de Wyler avec Charlton Heston dans le rôle de Judah Ben-Hur. Le lecture du livre vint plus tard mais avec beaucoup d'impatience et d'espérances, qui ne furent pas déçues. Dès les premières lignes, le souffle épique qui traverse cette fresque historique vous emporte et ne vous dépose, à l'épilogue, que lorsque, "finalement le roi des juifs a vaincu et qu'un monde nouveau a commencé à s'édifier". Faisant, par maladresse, tomber une tuile sur le char du nouveau gouverneur Valerius Gratius, Judah Ben-Hur, dernier fils d'une riche famille de Judée, pourtant soutien fidèle à l'empire romain face à la rébellion qui gronde, est envoyé aux galères. Sa mère et sa soeur sont jetées en prison... Tous les ingrédients sont savamment distillés dans cette belle histoire pour en faire un succès littéraire. Il y a de l'amour, de la trahison, du courage, de la fidélité, de la haine, de la bonté, du malheur et fort heureusement du bonheur aussi. Le talent de son auteur fait des scènes décrites de véritables peintures vivantes ; des batailles navales, des courses de chars, de la "Vallée des lépreux" aux portes de Jérusalem où Ben-Hur retrouve sa mère et sa soeur, le lecteur gardera un souvenir impérissable.
Consulter sur Babelio

Date : 15/04/2013 - 18:52:56 Auteur : VACHARDTUAPIED (via Babelio)

recommandé par le Vatican.......
Consulter sur Babelio

Date : 01/06/2013 - 20:18:35 Auteur : rogermue (via Babelio)

Vraiment un des grands romans de l'antiquité romaine et juive. Et un grand film.
Consulter sur Babelio

Date : 27/01/2015 - 07:20:44 Auteur : raynald66 (via Babelio)

Messala trahit Ben Hur, prince de Judée, en le condamnant au galère et en jetant sa mère et sa soeur en prison. Lors de l'attaque de pirate, Ben Hur va sauver le tribun Arrius et ce dernier va l'adopter et lui offrir la liberté. Il va alors se venger de Messala en l'affrontant dans une course de chars, et ensuite partir à la recherche de sa mère et sa soeur. Bon roman à lire. A voir aussi le film magnifique avec Charlton Eston
Consulter sur Babelio

Date : 01/05/2015 - 08:47:27 Auteur : musica92 (via Babelio)

Le paragraphe qu'on ne peut s'empêcher de lire différemment en 2015 : "Vers trois heures, style moderne, le programme était exécuté, à l'exception des courses de char, qui devaient commencer après un entracte, dont la plupart des spectateurs profitèrent pour aller apaiser leur faim dans les nombreuses échoppes installées autour du cirque. Ceux qui préféraient rester à leur place bâillaient, causaient, consultaient leurs tablettes : ils se divisaient en deux classes, celles des gagnants et celle des mécontents, c'est-à-dire des perdants".
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 43 sur 49
  • Page suivante
  • Dernière page