contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 2 sur 2
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

2/2
Le tour du monde en 80 jours
Auteur :
Verne, Jules 1828-1905
Langue :
français
Éditeur :
Hachette jeunesse
Date de publication :
2003
Collection :
<>livre de poche
ISBN :
9782013221122
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Qté Réservable Code à barres
ETALLE - Bibliothèque Communale d'Etalle ETALLE J*8-3r*Ver*T 1 oui ETA19298
CHARLEROI - Bibliothèque Principale Provinciale A. Langlois CHARLEROI 8-3/VER 1 oui 630015693
WAREMME - Bibliothèque libre de Waremme WAREMME 8G VERNET 1 oui 4300W6133145
HEURE-LE-ROMAIN - Bibliohèque communale d'Heure-le-Romain OUPEYE 82-3D VER 1 oui 4680400005852

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 30/06/2008 - 15:48:37 Auteur : misscece (via Babelio)

Cet ouvrage nous fait découvrir le monde à l'époque de Jules Verne. Cet auteur à grande renommée nous montre une fois de plus son talent incontestable. Son héros réussit le pari d'un TOUR DU MONDE EN 80 JOURS !!! A lire.
Consulter sur Babelio

Date : 24/03/2009 - 17:02:35 Auteur : annie (via Babelio)

souvenir de lecture... Le roman raconte la course autour du monde d'un gentleman anglais, Phileas Fogg, qui a fait le pari d'y parvenir en 80 jours. Il est accompagné par Jean Passepartout, son serviteur français. L'ensemble du roman est un habile mélange entre récit de voyage (traditionnel pour Jules Verne) et données scientifiques comme celle utilisée pour le rebondissement de la chute du roman. Ce voyage extraordinaire est rendu possible grâce à la révolution des transports qui marque le XIXe siècle et les débuts de la révolution industrielle. L'apparition de nouveaux modes de transport (chemin de fer, marine à vapeur) et l'ouverture du canal de Suez en 1869 raccourcissent les distances, ou du moins le temps nécessaire pour les parcourir. L'histoire débute à Londres, le 2 octobre 1872. Comme tous les jours, Philéas Fogg se rend au Reform Club. En feuilletant le journal, il apprend qu'il est possible d'accomplir le tour du monde en 80 jours. En effet, un article du Morning-Chronicle affirme qu'avec l'ouverture d'une nouvelle section de chemin de fer en Inde, il est désormais possible de faire le tour de la Terre en 80 jours, selon l'itinéraire suivant : Carte du voyage de Philéas Fogg: Londres - Suez rail et paquebot =7 jours Suez - Bombay paquebot =13 jours Bombay - Calcutta rail =3 jours Calcutta - Hong Kong paquebot =13 jours Hong Kong - Yokohama paquebot =6 jours Yokohama - San Francisco paquebot =22 jours San Francisco - New York rail =7 jours New York - Londres paquebot, rail =9 jours Total 80 jours Une vive discussion s'engage sur cet article. Phileas Fogg parie 20 000 livres avec ses collègues du Reform Club qu'il réussira à achever ce tour du monde en 80 jours. Il part immédiatement, emmenant avec lui Jean Passepartout, son nouveau valet de chambre. Il quitte Londres à 20h45 le 2 octobre, et doit donc être de retour à son club au plus tard à la même heure, 80 jours après, soit le 21 décembre 1872 à 20h45 heure locale. Phileas Fogg est un maniaque de l'heure, qui aime agir de façon exacte et précise. Pour lui, « l'imprévu n'existe pas ». Mais le voyage va être semé d'embûches et de contretemps. Le pari et le départ de Fogg font la une des journaux. La police se demande si Philéas Fogg est le fameux voleur qui vient de dévaliser la Banque d'Angleterre et qui chercherait à s'échapper. L'inspecteur Fix part à sa recherche, et ne cessera de le courser dans tous les pays traversés. Philéas Fogg et Passepartout partent de Londres en train et utilisent ensuite différents moyens de transport. En Inde, ils sauvent Mrs. Aouda, une jeune veuve qui devait être brûlée vive comme le veut la coutume de la sutti, au cours d'une cérémonie dédiée à la déesse Kâlî. À Hong Kong, Fogg manque le paquebot mais Passepartout embarque. Ils finissent par se retrouver quelques jours plus tard au Japon, à Yokohama, dans un cirque où Passepartout s'était engagé comme acrobate. Lorsque Philéas Fogg arrive à San Francisco, il tombe en pleine effervescence électorale, se fait un ennemi, le colonel Stamp W. Proctor, prend le train, y retrouve le colonel avec lequel il va se battre lorsque le train est attaqué par les Sioux. Passepartout est fait prisonnier mais Fogg le libère, aidé par quelques autres passagers. Pressé par le temps, Philéas Fogg emprunte un bateau à vapeur pour arriver à temps en Angleterre. Dès qu'il débarque en Angleterre, Fix l'arrête avant de le relâcher lorsqu'il découvre son erreur. Ayant raté le train et pensant avoir perdu son pari, Philéas Fogg rentre chez lui et déclare son amour à Mrs Aouda. Passepartout lui fait alors remarquer qu'il a gagné vingt-quatre heures dans son périple, en accumulant les décalages horaires. Philéas Fogg se rend au Reform Club, il a gagné son pari ! thèmes abordés : L'importance de l'honneur et de la parole donnée (qu'on retrouve également dans Michel Strogoff) L'excentricité et le flegmatisme (surtout pour le personnage de Phileas Fogg) Culture des peuples rencontrés (en particulier le sens sacré du sacrifice de Mrs Aouda avant qu'elle ne soit sauvée in extremis par Passepartout) Mesure des distances à accomplir en un temps limité (considérations tenues sur la « diminution » des dimensions de la Terre)
Consulter sur Babelio

Date : 21/03/2010 - 14:39:29 Auteur : melusine1701 (via Babelio)

Phileas Fogg est un gentleman anglais d'une exactitude exemplaire, maniaque de la précision, qui vient d'embaucher un nouveau valet, Passepartout. Il fréquente le Reform Club de Londres avec d'autres gentlemen. Un jour, il tombe sur un article disant qu'il est désormais possible, grâce à une nouvelle ligne de chemin de fer, de faire le tour du monde en quatre-vingt jour, pas moins. Le calcul est vite fait et Phileas Fodd soutient que ce tour du monde est réalisable, alors que ses camarades affirment le contraire. Ils font alors un pari: 20 000 livres si Phileas Fogg revient au plus tard dans quatre-vingt jour après avoir effectué son tour du monde. Le livre regorge de scènes malicieuses. Jules Verne réussit vraiment à nous faire voyager entre les pays et entre les genres qui leur sont propres.
Consulter sur Babelio

Date : 22/04/2010 - 20:59:18 Auteur : Jackygame (via Babelio)

Péripéties intéressantes, le marge description/dialogue est bien dosée et je ne me suis ennuyé à aucun moment. Le suspense reste constant du début a la fin.
Consulter sur Babelio

Date : 05/06/2010 - 16:13:24 Auteur : diborde (via Babelio)

Le tour du monde en 80 jours mérite 4 étoiles, pour son côté haletant, on ne s'ennuit jamais mais L'archipel en feu est long a démarrer avec une fin stéréotypé du méchant tué et du héros, Henry D'Albaret, qui se marie avec l'héroïne. D'où ma note de 3.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 2 sur 2
  • Page suivante
  • Dernière page