contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 3 sur 3
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

3/3
La foire aux serpents
Auteur :
Crews, Harry 1935-2012
Richard, Nicolas 1963-....
Langue :
français
Titre original :
<>feast of snakes
Éditeur :
Gallimard
Date de publication :
2000
Collection :
Folio policier 178
ISBN :
9782070414888
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Qté Réservable Code à barres
LIEGE - Bibliothèques Chiroux LIEGE 820 CREWS 1 oui 2100003036991
VERVIERS - Bibliothèque de Verviers VERVIERS 82-91 CREW 1 oui 7100000044323
BEAUFAYS - BiLA - Bibliothèque des Littératures d'Aventures - CHAUDFONTAINE BEAUFAYS 400=3 CRE 1 oui BILA000012641
VIERSET-BARSE - Bibliothèque de Vierset-Barse MARCHIN 8-3 CRE 1 oui 457700034987

Le camping de Mystic déborde de touristes accourus des confins de la Géorgie pour ne rien manquer de la douzième édition de la foire aux crotales... (Livres Hebdo)

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 27/10/2012 - 13:55:58 Auteur : liberliger (via Babelio)

Tout est prêt à Mystic (Géorgie) pour la douzième édition de la Foire aux serpents et à l'étrange cohorte de bouseux, d'anciens joueurs de football alcooliques et d'un shérif vicelard et éclopé, s'ajoute celle encore plus dingue de sportifs et de fanatiques religieux de tous poils. Mystic est prête pour la tragédie, et si les serpents sont à la fête, ils ne seront pas les seuls à cracher leur venin.
Consulter sur Babelio

Date : 18/03/2013 - 19:12:09 Auteur : Charybde2 (via Babelio)

Plongée ironique et violente dans le Sud profond, où un redneck se débat contre sa propre malédiction... Ce roman de 1976 est emblématique de cet auteur prolifique, issu d'une enfance difficile dans le Sud profond américain, engagé dans les Marines de 17 à 20 ans, avant de devenir écrivain et professeur d'anglais. Avec l'humour souvent ironique qui le caractérise, et sans jamais prendre de gants dans le langage ou dans les situations, Harry Crews raconte ici quelques jours cruciaux de la vie d'un ancien brillant running back de lycée, qu'une blessure a renvoyé à la tenue du bar paternel, dans une bourgade rurale de Géorgie, où se déroule chaque année la "foire aux serpents", vaste rassemblement d'amateurs de crotales. Ambiguë camaraderie redneck, racisme ordinaire et presque "bon enfant", beuveries monumentales, malheurs familiaux, désespoirs domestiques, combats de chiens féroces, viols quasiment banalisés,... construisent un terrifiant climat, cruel, violemment sexuel, dans lequel le narrateur, comme un cousin parodique du "Roi sans divertissement" de Giono, semble se débattre de plus en plus fort pour échapper à l'ennui morbide, jusqu'à l'apothéose finale. Étrange hybride de Faulkner et de Crumley, Harry Crews ne vous laissera pas indifférent, et cette "Foire aux serpents" moins que tout autre de ses romans. Et un grand remerciement à Laurent Courau, libraire invité chez Charybde pour le mois de novembre 2011, pour cette recommandation !
Consulter sur Babelio

Date : 16/03/2015 - 16:25:17 Auteur : Marymary (via Babelio)

Ce livre est comme une morsure de serpent : brutale et venimeuse. Nous sommes en Géorgie et dans l'esprit du roman de James Dickey "Délivrance", (celui ou quatre copains partant camper vont se faire traquer, violer et tuer par de charmants autochtones) or James Dickey, Géorgien lui-même, affirmait que son livre reflétait fidèlement la réalité.... Les habitants de la charmante bourgade de Mystic sont pour la plupart des abrutis violents, alcooliques, incultes et complètement arriérés. La cruauté envers les humains ou les animaux, la bêtise crasse, le viol, le racisme ordinaire du Sud... Tout y est. La folie y a déjà pris ces quartiers, elle triomphera lors de cette foire aux serpents. Du noir, du très noir, mais du très bon. Harry Crews a été élevé à la dure et s'est engagé à dix-sept ans dans les marines. Il fera de la prison, sera tabassé par un Indien unijambiste et croisera des destins hors du commun. Totalement atypique, souvent féroce avec les gens normaux et tendre avec les monstres, il s'est imposé comme l'un des plus grands écrivains américains de romans noirs.
Consulter sur Babelio

Date : 02/06/2015 - 15:37:53 Auteur : linnea_hjal (via Babelio)

J'ai lu avec délectation ce roman de Harry Crews, une grande découverte! une critique sur mon blog: http://linnelharsson.blogspot.fr/2015/06/lecture-la-foire-aux-serpents-harry.html
Consulter sur Babelio

Date : 26/07/2015 - 15:02:05 Auteur : Godefroid (via Babelio)

Mystic, Georgie, fait partie de ces petites agglomérations américaines qui semblent évoluer en marge de la civilisation. Certes, il y a un collège, des tournois de football et un staff de majorettes. Que la majorette en chef soit une dévergondée de première à la botte du capitaine de l'équipe de foot n'a rien de bien surprenant. Il y a quelques années, il s'agissait de Berenice et Joe Lon ; aujourd'hui, la tradition se perpétue avec Candy et Willard. Mais s'il est une tradition qui semble prendre toujours plus d'ampleur à Mystic d'une année sur l'autre, c'est la foire aux serpents. Cette année, ce sont des milliers de frappés du reptile qui sont attendus à Mystic ; des centaines de caravanes vont venir se stocker sur le terrain vague habité par Joe Lon, en caravane lui aussi avec femme et enfants. A la suite de son père Joe Lon senior, Joe Lon exploite le troquet du coin. Joe Lon senior se concentre à présent sur son écurie de pit-bulls et l'organisation de combats. Dans sa grande baraque il y a encore sa fille Beeder, la soeur de Joe Lon junior devenue folle après le décès de sa mère dans des conditions épouvantables. La foire aux serpents se prépare et Joe Lon a plein de boulot. Encore un roman terrible de l'enfant terrible de la littérature américaine moderne. Bien que daté de 1976, ce texte éprouvant n'a pas pris une ride. Cette foire aux serpents est l'occasion pour Crews de dresser le portrait d'un jeune homme handicapé de l'affect : encore un être de contraste extrême, d'un parfait aspect physique mais d'un psychisme ravagé par les terribles événements déclenchés par son taré de paternel. "Il ne savait pas ce qu'était l'amour. Il ne savait pas à quoi ça servait. Mais il savait qu'il se le coltinait partout où il allait, c'était une scabreuse tache de pourriture, de contagion, qu'on ne pouvait pas guérir. Que la rage ne guérissait pas. Que l'indulgence ne faisait qu'empirer, attiser, développer comme un cancer. Et ça avait fichu sa vie en l'air." Joe Lon aurait pu être un parfait psychopathe totalement privé d'empathie, mais non, il y a en lui ce germe d'humanité qui ne peut pas se développer et qui, paradoxalement, empoisonne sa vie de tourments insolubles. Son traumatisme est une montagne insurmontable, son humanité ne s'exprime que sous la forme d'une haine viscérale dont il a lui-même une peur bleue, mais qui finira quand même par prendre le dessus. Encore un chef d'oeuvre magistral et bouleversant malgré sa relative brièveté, à lire juste après la malédiction du gitan. Traduction très correcte de Nicolas Richard (malgré quelques rares erreurs et approximations qu'une bonne relecture de l'éditeur aurait pu éradiquer...).
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 3 sur 3
  • Page suivante
  • Dernière page