contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 3 sur 3
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

3/3
Topaze
Auteur :
Pagnol, Marcel
Langue :
français
Éditeur :
Presses pocket
Date de publication :
1986
Collection :
Presses pocket ; 1294
ISBN :
9782266000338
Type de document :
Livres
Note moyenne :
4.00 / 5 sur 114 votant(s)

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
MARCHIN - Bibliothèque de Marchin MARCHIN 8-3 PAG 457000036093

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 20/05/2010 - 22:45:41 Auteur : philo15 (via Babelio)

Lu à l'adolescence, c'est paradoxalement, ce livre qui relate l'adolescence de l'auteur qui m'a le moins marqué. Néanmoins ce texte est de la même veine que ses deux prédécesseurs, plein d'émotions et de tendresse.
Consulter sur Babelio

Date : 27/11/2010 - 20:35:58 Auteur : MissG (via Babelio)

J'ai lu ce livre jeune et par la suite je l'ai souvent feuilleté, notamment pour les passages avec Isabelle, qui sont vraiment drôles. L'adolescence de Marcel Pagnol n'a pas vraiment de rapport avec ce qu'elle peut être aujourd'hui, mais c'est un livre qui marque tout de même car les thèmes abordés sont finalement universels et intemporels. C'est toujours aussi bien écrit que les précédents.
Consulter sur Babelio

Date : 22/02/2011 - 16:27:25 Auteur : Celine_72 (via Babelio)

Il devait constituer l'ultime tome de la série et s'intituler Les grandes amours. On peut en effet lire à la fin de l'édition originale du Château de ma mère :"A paraître - Les grandes amours - Suite et fin des souvenirs d'enfance - Tome 3" Ce troisième tome est différent des deux précédents même si au début il évoque toujours la Bastide Neuve avec la rencontre de la belle Isabelle, il fait surtout référence à sa rentrée au Lycée Thiers de Marseille où l'on fait connaissance avec ses professeurs, ses nouveaux camarades.... J'ai bien aimé aussi le passage où Marcel nous parle de ses grand-parents que j'ai trouvé attachants. En conclusion cette troisième partie des "Souvenirs d'enfance" nous évoque le passage de l'enfance de Marcel à son adolescence avec toujours autant d'humour, d'émotions et toujours aussi agréable à lire. Encore un coup de coeur pour ma part tellement l'écriture de Marcel Pagnol est belle et me fais replonger dans mes propres souvenirs. http://univers-des-livres.over-blog.com/article-souvenirs-d-enfance-t3-le-temps-des-secrets-de-marcel-pagnol-56830879.html
Consulter sur Babelio

Date : 17/07/2011 - 14:38:27 Auteur : brigittelascombe (via Babelio)

Après avoir brandi fièrement la gloire de son père, ce doublé de bartavelles que seuls les chasseurs émérites sont capables de tirer, après s'être faufilé sur les chemins, tour à tour interdits puis permis, du château de sa mère, le petit Marcel Pagnol grandit et signe, adulte,Le temps des secrets, ce troisième tome de ses souvenirs d'enfance. Nous retrouvons Lili le grand ami du Garlaban et ses messes basses savoureuses attachées par un brin de raphia au figuier de la Bastide-Neuve:"Ce matin on peux pas aller aux piège,je suis été avec mon père pour la Moison au chant de Pestan. Viens, on manje sous les pruniers.viens. ne te prèse pas.on nié tout le jour." Et l'oncle Jules qui se transforme en apprenti-coiffeur-tondeur au grand dam d'Augustine qui dissimule le crane déplumé de la petite soeur Rose sous une toque en fourrure! Et le père qui ramone les canons du fusil. Et la tante Rose qui tricote. Et le grand père, ce naïf qui ayant avoué ses fautes passées, craint encore pour sa peau. L'amour rend il fou ou la folie exalte t elle l'amour? Et la Provence, dont les rayons du couchant dorent les pins penchés, dont les volées de cigales fuient à leur approche,dont les pentes boisées finissent par se rejoindre en bord de ciel,dont les ombelles à grains d'or des fenouils illuminent les pas,dont le feu d'artifice des sauterelles rouges et bleues fuse en éventail, dont le croupion des bouscarles se laisse attrapper dans les pièges tendus. Une Provence des sens, sensuelle, pittoresque, tableau de peintre, senteurs odorantes,sucs savoureux, musiques célestes, touchers inconnus. Et les premières lectures, des Jules Verne instigateurs d'imagination. Et la capture d'un serpent "Bou Diou qué mostre!" Et les premiers émois. Après Clémentine "ce garçon manqué" dont il regarde, lui, "le garçon réussi" pointer la poitrine comme une infirmité, il y aura Isabelle. Isabelle qui le subjugue et le fascine. Elle vouvoie ses parents comme une enfant de nobles.Elle lui en met plein la vue et l'autorise au baise main.Elle le mène par le bout du nez, le met à ses genoux et lui fait même avaler.... n'importe quoi!!! Et les émotions qui se mêlent aux sensations pour nous permettre de vibrer sur une même longueur d'onde que l'auteur et vivre avec lui ce Temps des secrets inoubliable comme s'il était notre. Un grand ce Pagnol. Ah mais j'oubliais, c'est vrai qu'il a été élu à l'Académie française!
Consulter sur Babelio

Date : 01/12/2011 - 09:45:30 Auteur : Nadael (via Babelio)

Quand le mercure avoisine les cinq degrés et que la nuit tombe à dix-sept heures, rien n'est plus doux que de se transporter dans le sud de Pagnol, au plein coeur de l'été. Après La gloire de mon père et Le château de ma mère, Marcel poursuit le récit de ses souvenirs d'enfance avec ce troisième tome, Le temps des secrets. Le garçon a bien grandi et le monde des adultes - et leurs secrets - l' intrigue fortement, et tout particulièrement les relations entre les hommes et les femmes. Car un domaine demeure pour lui inconnu et mystérieux ; l'univers féminin. Les grandes vacances avant la rentrée en sixième vont être tumultueuses pour Marcel. Travailler aux champs avec son ami Lili ne le réjouit pas beaucoup, Paul et sa soeur sont encore trop petits pour partager ses jeux alors quand par hasard, il découvre sur son chemin une très jolie demoiselle de son âge, c'est le commencement d'une joyeuse aventure. Isabelle, fillette charmante mais sournoise entraînera Marcel dans des distractions plutôt grotesques. Subjugué par la beauté et les manières d'Isabelle, surpris par l' extravagance de sa mère, presque fébrile devant son père qui récite des vers, enchanté par leur maison, le garçon connait ses premières émotions amoureuses, ses premières désillusions et son premier chagrin aussi. Septembre arrive vite et Marcel fait sa rentrée au Lycée. Là, une autre vie commence pour lui : entre camaraderie et tricheries, apprentissages et rigolades, le petit Marcel devient grand et ce n'est pas toujours très simple. Le temps des secrets évoque la période charnière entre l'enfance et l'adolescence, moment d'observations, de découvertes et de réflexions. La lumière de la Provence transparait toujours entre les lignes de Pagnol, et ses mots emplient de soleil, d'oliviers, de garrigues, et de moults senteurs sont toujours aussi agréables à lire. On retrouve aussi des moments cocasses et charmants - je pense à la tonte des cheveux de toute la famille au début du roman -, Pagnol ayant ce talent de transformer les faits du quotidien en instants enchantés.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 3 sur 3
  • Page suivante
  • Dernière page