contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 2 sur 13
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

2/13
Un profil perdu
Auteur :
Sagan, Françoise 1935-2004
Langue :
français
Éditeur :
Pocket
Date de publication :
1997
Collection :
Pocket 4186
ISBN :
9782266061735
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
ROCHEFORT - Bibliothèque de Rochefort ROCHEFORT 82-3 /L1-006173I

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 09/10/2011 - 18:24:29 Auteur : Suzyplume (via Babelio)

que du bonheur, quel plaisir de lire Sagan,
Consulter sur Babelio

Date : 10/11/2011 - 08:21:23 Auteur : brigittelascombe (via Babelio)

Sagan, douces plumes Saint Laurent, soie chic en demi-teintes qui jamais ne choquent et soulignent la superficialité des relations tristes et floues. "Nous ne nous étions jamais vus que de profil et ne nous étions jamais aimés". Un milieu bourgeois, où le paraître sauve les apparences. Un trio amoureux. Alan Ash, dont "le beau visage" ne réussit pas à retenir Josée,son épouse, qui ne "fait rien" de ses journées et n'aime plus ce fils à maman. Julius A. Cram, "homme d'affaires tout puissant", "tuteur sec et solide",snob et intrusif qui prend Josée sous son aile d'oiseau de proie pour se l'approprier,diriger sa vie,l'épier, mais qu'elle n'aime pas non plus. L'image de femme parfaite du "couple le plus uni de Paris" s'effrite pour se muer en rumeurs de "femme entretenue". Abus,chantage,manipulation,liberté sous contraintes, tout azimuts....Et s'il y avait un troisième homme, Josée pourrait-elle enfin perdre son profil de mondaine soumise et rêver à un possible bonheur? Vite lu, vite bu comme une cup of tee pas vraiment coffee-shop. Sagan me laisse sur ma faim, à moins qu'il n'y ait une suite à l'amour des plus improbables de la futile avec un pianiste de plage. Y aurait-il un troisième profil simplissime, ni triomphant, ni résigné? Me voilà dubitative!Qu'est-ce que le couple,l'amitié,l'argent,le bonheur,l'amour? Doit-il toujours y avoir des rapports de force dans les relations? Le débat reste ouvert. Voilà l'avantage de lire Françoise Sagan (Balzac du XVI° contemporaine): des portes ouvertes sur la vie et la comédie humaine .
Consulter sur Babelio

Date : 26/01/2012 - 22:07:38 Auteur : Kroustik (via Babelio)

Le talent de Sagan est au rendez-vous mais cependant j'ai "senti" venir l'histoire, c'est légèrement trop fleur bleue pour moi, d'où les 2 étoiles seulement. Pour l'histoire, il s'agit d'une jeune femme qui vit une histoire d'amour passionnelle, s'enfuit, se retrouve sous la protection d'un riche ami et ne se rend pas compte que celui-ci profite de la situation. Pas le meilleur roman de l'auteur.
Consulter sur Babelio

Date : 20/09/2012 - 20:47:11 Auteur : Analire (via Babelio)

J'ai trouvé ce roman assez ennuyant. Certes, à chaque fin de chapitre, je n'avais qu'une envie, lire la suite, mais le contenu de l'histoire n'était pas très prenante, ni très marquant. Je ne suis pas rentré dedans, l'histoire m'a un peu survolé... La fin de l'histoire fait aussi un peu trop conte de fée, elle est prévisible, trop à mon goût.
Consulter sur Babelio

Date : 07/10/2012 - 14:20:02 Auteur : PhedreD (via Babelio)

Prise dans les filets de Julius Cram, Josée Ash se demande encore comment elle a pu être séduite par cet homme d'affaires ambitieux et tout-puissant, laid et dépourvu de charme, et qui de surcroît pourrait largement être son père. Bien sûr, au moment où elle a rencontré Julius, elle était terriblement vulnérable ; c'est alors qu'il l'a sauvée des griffes d'un mari extrêmement jaloux. Sans rien exiger d'elle en contre-partie, il l'aide désormais à recommencer une nouvelle vie. Certes, elle lui reproche d'être parfois trop présent, mais comment peut-elle deviner ce que cache son apparente bonhomie ? Un profil perdu est un roman très court d'à peine 150 pages. Je l'ai lu en une journée. Il raconte l'histoire de Josée, une femme qui se laisse vivre auprès d'un mari qu'elle n'aime plus mais qui est très possessif et jaloux. Leur relation atteint un point de non retour lorsqu'elle est sauvée par Julius qui la prend sous son aile alors qu'elle ne le connait à peine. J'ai bien aimé l'écriture de ce récit. Dès les premiers chapitres, on comprend que la relation de Josee et de son mari est pleine de violence mais rien n'est dit, les scènes ne sont pas décrites avec plein de détail. Tout est suggéré et c'est très bien, de cette façon, le lecteur n'a pas l'impression d'être un voyeur et le couple garde une part d'intimité. Ce style d'écriture m'a beaucoup plu. Le personnage de Josée est touchant, même si dès fois elle appraît comme très naïve. J'avais compris qu'il y avait anguille sous roche depuis longtemps lorsque cette dernière dévouvre le pot-aux-roses. C'est tout de fois une histoire plaisante qui nous montre que l'argent ne peut pas tout manipuler.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 2 sur 13
  • Page suivante
  • Dernière page