contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 21 sur 49
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

21/49
Les Rougon-Macquart : roman 15. La Terre. préface de Gérard Gengembre
Auteur :
Zola, Émile
Langue :
français
Éditeur :
Pocket
Date de publication :
1994
Numéro :
15
Collection :
Lire et voir les classiques 9115
ISBN :
9782266048927
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
BRUXELLES - Bibliothèque des Riches-Claires BRUXELLES 84-3 ZOL T 02251042809
LIEGE - Bibliothèques Chiroux LIEGE 840 ZOLA 2100002493507
VIELSALM - Bibliothèque et ludothèque de Vielsalm- Racinothèque VIELSALM 8-3*ZOL*T VLS86305
LA LOUVIERE- Bibliothèque Centrale du Hainaut LA LOUVIERE 8 ZOL 01.00 730106001

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 03/06/2008 - 22:01:54 Auteur : Sarah_DD (via Babelio)

Ce n'est certainement pas le volume le plus marrant de la série, ni le plus optimiste. Il est tellement cru, beaucoup plus que les autres je trouve.
Consulter sur Babelio

Date : 16/02/2011 - 16:35:04 Auteur : genevieveaillet (via Babelio)

Portrait violent du monde paysan à la fin du 19ème siècle. Certainement parfois exagéré. Mais parfois, si vrai encore de nos jours. Des réflexions encore d'actualité.
Consulter sur Babelio

Date : 06/10/2011 - 09:54:31 Auteur : GentlemanW (via Babelio)

Un caricature où le bon sens qui manque à nos banquiers actuels ?
Consulter sur Babelio

Date : 19/01/2012 - 09:47:10 Auteur : estrella_oscura (via Babelio)

Quinzième tome des Rougon-Macquart, La Terre s'attaque à l'univers paysan avec une âpreté qui n'a d'égal que ce sol hiératique. Sur une période de dix ans, il s'articule autour de la famille des Fouan - parents, oncles et tantes, enfants puis petits-enfants - dont il brosse la descente aux enfers avec toute une cohorte de personnages-satellites mesquins, ignards et ivrognes sous le ciel de Rognes. C'est Jean Macquart, fils d'Antoine Macquart, qui représente ici l'illustre famille zolienne. Il apparaissait déjà dans La Fortune des Rougon où il était apprenti menuisier. Tiré au sort par la suite pour participer aux batailles de son siècle dont il sort physiquement indemne, c'est en Beauce, comme ouvrier agricole, qu'il aspire à couler des jours paisibles après les horreurs de la guerre. C'est ainsi qu'on le croise, semant son blé aux premières lignes du roman. Le coeur de toute cette affaire, le véritable héros muet du roman, c'est la terre. Erigée en dieu inflexible, ce n'est pas tant ce qu'elle produit ou le travail qu'elle réclame qui aiguise les tempéraments mais bien sa possession. Avec une fureur bestiale, il s'agit d'avoir à tous prix car c'est l'avoir qui définira l'être, c'est ainsi qu'il pourra enfoncer ses racines et s'élever aux détriments des autres. Rien n'est épargné de la déchéance physique et morale de cette espèce avide, ni l'alcool, ni l'impudeur des relations, pas même le meurtre. La terre comme dieu et les hommes comme bêtes, ainsi pourrait se croquer cet ouvrage. L'auteur continue d'explorer sans concession les aspects les plus sombres de l'homme, sans qu'aucune lueur d'espoir n'éclaire l'horizon, avec l'emprunte du siècle toujours en filigrane - notamment la révolution industrielle qui oppose les intérêts des ouvriers à ceux des paysans. C'est là l'oeuvre riche et noire d'un bas peuple qui se débat et se grignote sans sa propre fange et que le lecteur ne pourra que lire comme on reçoit une claque magistrale.
Consulter sur Babelio

Date : 28/01/2012 - 17:00:39 Auteur : musica92 (via Babelio)

Un Zola inhabituel, au langage souvent cru, qui parle ouvertement de sexe, de grossesse, de pets (plusieurs pages consacrées à l'habitude hilarante de Jésus-Christ). Mais aussi une réflexion sur le partage de la terre et les débuts de la mondialisation. Et aussi la haine poignante qui naît peu à peu dans la famille Fouan et la famille Buteau, haine qui mène jusqu'aux meurtres. Egalement une réflexion sur la vieillesse qui coûte mais ne rapporte pas.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 21 sur 49
  • Page suivante
  • Dernière page