contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 77 sur 84
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

77/84
Pensées
Auteur :
Pascal, Blaise (1623-1662)
Lafuma, Louis (1890-1964)
Éditeur :
Points
Date de publication :
2018
ISBN :
9782757872581
Type de document :
Livres

Faire venir cette édition Faire venir cette édition

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
LIEGE - Bibliothèques Chiroux LIEGE 14 PASCAL 2105000048735
RIXENSART - Bibliothèque publique François de Troyer RIXENSART PA - 14 13300100394190

L'homme est un roseau pensant: cette célèbre pensée ne constitue qu'un des quelque huit cents fragments que comptent les Pensées, qui composent l'un des textes fondateurs de la pensée moderne. Destinées à l'origine à convaincre les libertins de la nécessité de croire en Dieu, ces pensées, telles que nous les lisons, forment un texte qui dépasse largement la simple apologie de la religion chrétienne et qui s'adresse à un public très large, puisque son principal sujet, c'est l'Homme. En voulant apporter la preuve mathématique de l'existence de Dieu (c'est l'argument bien connu du pari), Pascal nous livre avant tout une exemplaire peinture de l'Homme, miné par sa misère, mais sauvé par sa grandeur. Maximes à méditer au hasard ou essai sur l'Homme à dévorer d'une traite, chacun trouvera dans ce texte une lecture qui lui correspond. (Babelio)

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 07/12/2007 - 23:36:00 Auteur : chartel (via Babelio)

Cela faisait pas mal de temps que ce célèbre livre hantait mon esprit, et c'est parce que le Magazine Littéraire a sorti un numéro consacré à Pascal que j'ai enfin fait le pas et me suis lancé dans la lecture de ce recueil fragmenté (l'édition Sellier qui suit l'ordre de la seconde copie). J'ai tout d'abord été irrité par le fanatisme de cet homme. Il m'est apparu complètement aveuglé par sa foi et sa dévotion religieuse. Il en ressortait un sentiment amer d'oeuvre pompeuse et moralisatrice. Et puis, même si ce sentiment ne s'est pas effacé totalement, surtout lorsque l'auteur s'acharne à disséquer les livres saints et à citer des passages appuyant ses thèses ou contredisant ses détracteurs, j'ai découvert un homme profondément désespéré. Désespéré par le sentiment du vide existentiel et par le profond aveuglement de l'Humanité. Blaise Pascal nous éblouit par son sens de la rhétorique, par ses aphorismes subtils, évidents et tranchants. La forme même de l'oeuvre, parcellaire, peut se lire tout d'un trait, pour observer la construction d'une pensée et d'une argumentation, et de manière ponctuelle, comme lorsque l'on souhaite entendre le son poétique des mots. Blaise Pascal est un vrai poète. Il a peut être influencé certains auteurs célèbres (Nietzsche, Char), qui ont employé cette forme courte et lacunaire, mais terriblement foudroyante. Lire Pascal aujourd'hui permet également de mettre en évidence les travers de notre société : boulimie consommatrice qu'il mettait en exergue lorsqu'il évoquait les subterfuges du divertissement et autodestruction programmée par un système social brandissant comme étendard la valeur de la concurrence et du paraître qu'il fustigeât à travers sa dénonciation des ravages du péché d'orgueil.
Consulter sur Babelio

Date : 15/10/2009 - 15:04:12 Auteur : Avalon (via Babelio)

Il s'agit d'un livre que j'ai du lire pendant les vacances pour mes cours de Littérature de la Terminale. C'est un livre qui présente les pensées plus ou moins longues et plus ou moins détaillées de Pascal. Certaines peuvent être facilement compréhensibles alors que d'autres sont assez dures à comprendre. Une lecture difficile qui nécessite, à mon avis, à certains niveaux de langues. Je pense que je l'apprécierais mieux une fois que je l'aurais étudié. L'étude de cette oeuvre m'a permi de comprendre certains aspects de l'oeuvre mais pas tout car il s'agit d'un ouvrage compliqué. J'ai dû acheter des études d'oeuvres (trois pour être précises) mais malgré tout, certains points sont restés dans l'ombre.
Consulter sur Babelio

Date : 17/06/2010 - 11:24:54 Auteur : guillaumemalet (via Babelio)

critique des penséesde pascal un livre qu'il est bien
Consulter sur Babelio

Date : 15/02/2011 - 09:49:26 Auteur : Aela (via Babelio)

La lecture de Pascal est exigeante, Pascal attendait beaucoup de ses lecteurs "Quand on lit trop vite ou trop doucement, on n'entend rien", disait-il. Il faut donc trouver le juste rythme. Pascal invite à adopter un premier point de vue abstrait pour prendre la dimension de l'univers, il est alors très novateur pour son époque..Un grand projet au départ: dire ce qu'est l'homme dans l'univers et plus exactement l'homme et l'univers dans le dessein de Dieu, dans une perspective religieuse (obligatoire à l'époque) mais qui s'appuie sur les connaissances scientifiques de son temps. A lire et à relire, pour suivre Pascal dans cette contemplation admirative de l'infini...
Consulter sur Babelio

Date : 21/04/2011 - 03:47:07 Auteur : zohar (via Babelio)

L'HOMME est, tout d'abord, un être déchu. Il est, ensuite, soumis aveuglément à ses désirs. Et enfin, il est incapable de se situer entre l'infiniment grand et l'infiniment petit. C'est dans ce constat que réside tout le fondement de la pensée pascalienne. Selon Pascal, ce qui est essentiel lui échappe, l'homme n'est apte à saisir que ce qui est connaissance secondaire (les sciences) ! Dès lors, les efforts des moralistes et philosophes apparaissent donc terriblement dérisoires : la raison ne peut, en aucune façon, fonder une morale ou une métaphysique. Seul le coeur constitue l'être profond de l'homme, dit-il, dans Les Pensées. Il est le siège des connaissances intimes immédiates et non démontrables : ces connaissances règlent la conduite de la vie et révèlent à l'être humain sa destinée ! Par extension, au lieu de développer sa nature, dans l'amour de Dieu, l'homme se replie malheureusement sur lui-même, dans sa propre adoration. Il ne peut ainsi éviter le constat de ses insuffisances auxquelles il essaye en vain d'échapper par le DIVERTISSEMENT (c'est ce qui empêche l'homme de penser au néant et, à sa mort certaine). Par conséquent, pour assumer ses contradictions, il ne peut que se retourner vers DIEU, seul capable d'expliquer l'énigme qu'il représente (l'homme possède sa grandeur mais aussi sa misère. C'est entre ces deux extrémités qu'il trouvera son point d'équilibre et par voie de conséquence celui qui mènera, également, à Dieu). Ecrits dans un style poétique teinté d'un léger voile lyrique, Les Pensées (et ses pensées) cheminent au gré d'unités qui se rythment et qui s'organisent en versets
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 77 sur 84
  • Page suivante
  • Dernière page