contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 4 sur 4
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

4/4

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
UCCLE - Bibliothèque - Médiathèque Le Phare UCCLE R RO 590 f 02640320266

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 08/05/2014 - 11:18:59 Auteur : francisoctave (via Babelio)

ROSNY AîNé, J.-H. : Le Félin géant - Romans Aventures Dans les temps préhistoriques, Aoûn et Zoûhr quittent leur pays, leur tribu, pour découvrir de nouvelles contrées. Ils rencontreront des animaux inconnus, de terribles ennemis et de nouveaux amis. Au terme de ces rudes aventures, vaincront-ils?... Version PDF illustrée. Édition Ebooks libres et gratuits. Mobipocket : 251 Ko | eReader : 304 Ko | PDF : 1,3 Mo | Source Word : 2,1 Mo | HTML : 341 Ko | Sony Reader : 247 Ko | ePub : 1 Mo Parution le 25/10/2009 QR code pour le format epub utilisable avec votre smartphone (téléchargement «automatique») : http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=1909 and format=epub corvisart le 01/01/2011:
Consulter sur Babelio

Date : 24/05/2014 - 19:04:27 Auteur : Parthenia (via Babelio)

Le Félin géant est tout d'abord le roman d'une belle amitié, celle qui lie Aoûn, le fils de Naoh (eh oui, vous ne rêvez pas, enfin pour ceux qui connaissent, mais Aoûn est le rejeton de l'inoubliable héros de La guerre du feu ! ) à Zoûhr le Wah, dernier représentant de la race des Hommes-sans-Epaules. Ils partagent également le même goût pour l'aventure, ce qui les conduit à quitter leur tribu, les Oulhamr, pour explorer de nouveaux territoires de chasse. Ils découvrent une région giboyeuse où les félins de toutes sortes règnent en maîtres. Blessés par un machairodus (si ce terme vous paraît abscons, c'est normal, il désigne une race de tigres à dents de sabre aujourd'hui disparus !), ils trouvent refuge dans une caverne où ils ne tardent pas à s'apercevoir qu'un lion des cavernes a élu domicile dans la deuxième partie de la grotte. Une fente infranchissable les en protège tandis qu'au fil des jours, hommes et bête s'habituent à leur présence respective... jusqu'à ce que l'impensable se produise ! Roman d'amitié, roman d'aventures, l'histoire retrace la lutte impitoyable pour la survie de ces hommes primitifs dans un environnement hostile, le développement des sentiments nobles comme l'amour, l'amitié, la pitié. Les descriptions sont d'une rares justesse, servies par une plume magnifique au vocabulaire riche et très évocateur : on ressent toute la puissance de cette animalité qui menace l'humanité à son aube, la fragilité de ces hommes qui évoluent dans une nature intacte où le danger est toujours présent, leur humilité mêlée d'orgueil face à ce décor grandiose et terrifiant. L'auteur dépeint à merveille la vie nocturne et diurne, les rumeurs de la savane, les sens toujours en éveil des "bêtes verticales" pour échapper aux prédateurs plus puissants qu'elles, même sous la protection du feu. Comme dans La guerre du feu, l'auteur fait coexister des espèces humaines à des stades différents d'évolution. Aoûn, fils de l'Urus, et Zoûhr, fils de la Terre, s'allient tour à tour aux Hommes-Lémuriens (tribu pacifique dont les membres ont encore une apparence simiesque, condamnée à disparaître) et aux Femmes-Louves (dont le mode de vie fait penser à celui des Amazones) contre leurs ennemis communs, les Hommes-du-Feu (encore appelés les Chelléens), tribu belliciste et anthropophage ! Zoûhr lui-même est le dernier représentant de sa race, celle qui a domestiqué le feu et qui disparaîtra avec lui... Pour conclure, l'auteur nous invite à une véritable épopée préhistorique qui nous transporte littéralement sur cette terre sauvage et indomptée. Grâce au fabuleux talent de conteur de Rosny Aîné, le lecteur a l'impression de vivre aux côtés des deux guerriers Oulahmr, luttant au jour le jour pour leur survie. Certains passages, d'une très grande poésie, se dégustent avec ses sens. Bref, j'ai adoré et je compte me plonger dans l'intégrale de ses oeuvres préhistoriques ! En plus, j'ai appris une parole d'intimidation, qu'il me tarde de pouvoir recaser : "« Parthenia ouvrira vos poitrines. Elle donnera vos chairs aux hyènes.»" Alors, on fait moins les malins, hein ?!?
Consulter sur Babelio

Date : 30/10/2014 - 21:57:35 Auteur : 19chantal (via Babelio)

Je ne crois pas l'avoir déjà lu et pourtant j'ai une désagréable impression de déjà vu. Ce qui voudrait dire que d'autres auteurs plus récents se sont largement inspirés de Rosny ainé, notamment la scène du félin dans la caverne séparé de Zouhr par un pan de muraille à claire voie. Pouvez-vous m'aider à retrouver l'éventuel plagieur ? Sinon pour une fan de préhistoire comme moi, il y a tout : l'amitié qui fait la force, l'ingéniosité nécessaire à la survie mais aussi la peur, la faiblesse, la mort qui guette.Honnêtement, le style a vieilli et les descriptions précises des animaux, des lieux et des différentes hordes forment peut-être un sujet un peu lourd pour les nouvelles générations. Les jeunes préféreront sans doute les adaptations cinématographiques nombreuses à leur disposition
Consulter sur Babelio

Date : 18/03/2015 - 10:19:59 Auteur : finitysend (via Babelio)

Le Félin géant est un des romans préhistoriques de l'auteur qui possède le plus de cachet. On est dans ce texte sur un mode quête , la recherche de nouveaux territoires de chasse par deux électrons libres et intrépides et sur celui également , des rencontres merveilleuses , ici principalement avec le lion des cavernes , et avec diverses espèces humaines. C'est l'histoire d'un voyage et d'une exploration et ce roman déploie les caractéristiques de ce genre de récits . Le lecteur sera le témoin de la rencontre inquiétante avec un redoutable animal au fond d'une caverne . De nombreux moments dans ce texte mouvementé semblent venir étayer l'idée , qu'il y a souvent un bien à trouver dans le plus noir des évènements. Le récit nous plonge dans l'évocation éloquente d'une nature dangereuse et grandiose … Avec une suite de perpétuelles aventures imposées par ce monde redoutable , à la nature toute puissante animée par une force irrésistible. Ce roman est éloquent et agréable . Il met sans triomphalisme ridicule , en valeur le potentiel prometteur de l'humanité en même temps que la fragilité de notre espèce devant l'immensité de la tâche qui est à sa portée tout en étant une sorte de nécessité consubstantielle à la nature humaine . Une tache de prise de pouvoir laborieuse de l'homme sur la création , une aventure le plus souvent plus potentielle que effective . Le récit est fréquemment émouvant , indépendamment du fait que les descriptions sont assez envoutantes , l'homme y est assez touchant de faiblesse et d'humanité , malgré le versant obscure et malfaisant qui accompagnera notre espèce tout au long de sa longue aventure qui est présent ici sans pathos désagréable et lourd . Il y a de pas mal d'affects qui sont brandis par l'auteur dans ces pages tumultueuses et bruyantes . La narration variée , elle , est tour à tour colorée de frayeur , d'angoisse ou encore de mélancolie. La langue n'a pas réellement vieillie , elle affiche un ton et une éloquence classique du meilleurs effet , elle n'est pas désuète .
Consulter sur Babelio

Date : 29/06/2016 - 10:42:06 Auteur : FabriceW (via Babelio)

une de mes premières lectures ^^
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

Information non disponible.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 4 sur 4
  • Page suivante
  • Dernière page