contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 7 sur 37
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 FLA CMDB0A000139743
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 FLA CMDB0A000133024
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 FLA CMDB0A000028458
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 FLA CMDB0A000033021

Il n'y a pas de résumé pour cette notice.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 30/11/2008 - 20:18:57 Auteur : boreale (via Babelio)

ma critique est à lire ici : http://blabliblo.canalblog.com/archives/2008/11/30/11576090.html
Consulter sur Babelio

Date : 14/09/2009 - 22:00:30 Auteur : gigi55 (via Babelio)

Flaubert se fait plaisir et nous fait plaisir en faisant revivre avec un luxe de détails inouis, sous nos yeux étonnés, un épisode violent des guerres mercenaires entre Carthage et les mercenaires qu'elle avait employés. L'histoire d'amour impossible entre Matho le chef des mercenaires et Salammbô la fille d'Hamilcar apporte une sensualité enivrante qui répond à la violence des combats.
Consulter sur Babelio

Date : 28/01/2010 - 15:00:34 Auteur : melusine1701 (via Babelio)

Ce long roman m'a ébranlée. Salammbô semble une vierge mystique rattrapée par la réalité physique de la guerre mais aussi des hommes. Quand à Mâtho, il est lui aussi ce guerrier dur qui ne comprend pas pourquoi la passion le fait osciller entre haine et désir. Loin d'être une séductrice, la fille d'Hamilcar remplit son rang, et incarne une sensualité dont elle semble à peine consciente: c'est elle, avec ses longues tresses noires, avec ses talons de perles, avec ses voiles transparents, avec ses bracelets lourds, avec la chainette d'or qui relie ses chevilles “pour mesurer ses pas” nous dit-on, qui incarne la décadence d'une Carthage qui vit encore dans le luxe et la démesure alors que les hommes s'entretuent, piétinent dans la boue et les entrailles au pied de ses murailles. Ce décalage dans l'excès tantôt dans le raffinement, tantôt dans l'horreur, est particulièrement saillant dans la scène où Salammbô, vêtue de ses plus beaux atours telle une Judith ou une Dalila, traverse le camp Lybien pour aller réclamer le voile sacré à Mâtho dans sa tente. C'est un grand roman épique, où les scènes de bataille raviront ceux qui ont détaillé les longs combats des romans d'héroic-fantasy. Retrouvez l'intégralité de ma critique sur mon blog.
Consulter sur Babelio

Date : 26/02/2010 - 21:09:09 Auteur : capuciiine (via Babelio)

Un livre si complexe et si difficile à lire car trop foisonnant de descriptions (et donc ennuyeux ???) que je n'ai jamais pu aller jusqu'à la fin. Une grosse déception.
Consulter sur Babelio

Date : 03/06/2010 - 17:11:46 Auteur : JPB (via Babelio)

Salammbô est la fille d'Hamilcar, le commandant militaire de la grande Carthage. Mes les Babrvares, sous els ordres de Mâtho et Spendius menacent de la prendre. Mathô a vu Salammbô et il ne peut plus l'oublier. Le livre décrit avec un réalisme époustouflant les batailles entre les armées, les combats féroces et les morts, par milliers.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

Information non disponible.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 7 sur 37
  • Page suivante
  • Dernière page