contact | en savoir plus | aide |
CULTURE | Lecture publique

Accueil > Recherche > Notice complète

  • Recherche simple
  • Recherche avancée
  • Modifier la recherche
  • Panier
  • ImprimerVersion écran
  • Historique
  • Demande de PIB
  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 11 sur 37
  • Page suivante
  • Dernière page

Notice complète

11/37
Le mystère de la chambre jaune. [8e édition]
Auteur :
Leroux, Gaston
Naugrette, Jean-Pierre
Type de document :
Livres

Faire venir cette oeuvre Faire venir cette oeuvre

Localiser une bibliothèque
Bibliothèque Commune Cote Code à barres
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 LER CMDB0A000040206
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 F LER CMDB0A000606576
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE 8-3 LER CMDB0A000036639
LIEGE - Centre Multimédia Don Bosco LIEGE D 8-3 LER CMDB0A000071852

Une chambre hermétiquement close où gît le corps d'une femme. Un jeune journaliste, Rouletabille, et un flic qui a sa petite idée sur la question. Un face à face palpitant.

Vous devez créer un compte pour ajouter des commentaires.
Date : 25/03/2010 - 08:20:09 Auteur : Hugo (via Babelio)

Certainement une référence du genre, dans la lignée des Agatha CHRISTIE, Gaston LEROUX signe ici certainement sa plus belle oeuvre...Entre Sherlock Holmes et Hercule Poirot : Rouletabille sera vous séduire autant qu'il m'a séduit à l'époque...
Consulter sur Babelio

Date : 27/03/2010 - 20:31:11 Auteur : EmiLIT (via Babelio)

Nous faisons la connaissance du jeune Rouletabille, surnom donné à un perspicace jeune homme qui travaille comme journaliste dans un des plus célèbres quotidiens, de l'époque. Accompagné de son fidèle ami, Sinclair, il se rend au château du Glandier. Il vient de s'y passer un crime horrible, on vient d'essayer d'assassiner Melle Stangerson. Celle-ci travaillait avec son père sur "la dissociation de la matière". Le soir de l'agression, elle était allée se coucher dans la chambre jaune, hermétiquement close, son père travaillait à côté. Comment alors l'assassin a-t-il pu s'échapper sans que personne ne le voit? Une question à laquelle Rouletabille va tenter de répondre.
Consulter sur Babelio

Date : 02/04/2010 - 07:57:31 Auteur : louisemiches (via Babelio)

J'ai relu récemment Le Mystère de la chambre jaune, dix ans peut-être après ma première lecture. J'ai grandi, et les personnages ont vieilli : un point positif et un point négatif. Les relations entre les personnages sont vieillotes, et Mathilde est une sorte de caricature de femme que l'on ne voit pas beaucoup dans le livre et c'est tant mieux sinon c'est moi qui chercherai à l'assassiner. En revanche, j'ai été agréablement surprise par l'humour de Gaston Leroux, dont curieusement je n'avais gardé aucun souvenir. Mais le bouquin est proprement hilarant. Déjà, dans cette manière de faire monter la sauce... L'auteur s'avance sur la piste de la vérité, faisant moult clins d'oeil au lecteur pour qu'il le suive, le sourire en coin tout de même... et paf ! il lui claque la porte au nez au dernier moment, dans un éclat de rire complice. Le passage le plus drôle à mon sens, c'est la narration du greffier, dans le chapitre XI. Le narrateur, Sainclair, laisse la plume un temps au récit du greffier de l'interrogatoire d'un des personnages. Or, le greffier a des lettres et se pique de littérature. Le pauvre, on rit bien à ses dépens. J'avais voulu pour ce billet faire un comparatif entre Lupin et Rouletabille, avec un petit peu de Holmès ou de Conan Doyle dedans, ce se serait appelé Leroux, Leblanc, la chambre jaune et les yeux verts, ou quelque chose comme ça, mais l'actualité m'a coupé la chronique sous le pied. PS : dans la foulée, j'ai lu la 'suite', Le Parfum de la dame en noir. C'est beaucoup moins bien, écrit de manière plus... maniérée, si vous voyez ce que je veux dire. Leroux serait-il tombé dans le piège de son savoureux greffier ?
Consulter sur Babelio

Date : 11/05/2010 - 17:22:36 Auteur : Pierre-Michel (via Babelio)

Ce livre lu à cause de sa renommée, ne m'a en rien déçu, le cadre, les personnages, et l'impensable vérité m'avaient séduit incontestablement. Original et prenant…
Consulter sur Babelio

Date : 26/05/2010 - 18:14:22 Auteur : Alexandrine_B (via Babelio)

On a tenté d'assassiner Mademoiselle Stangerson ! De plus, la chambre dans laquelle elle se trouvait était parfaitement close, sans trappe aux sols et plafond, et pourtant, le criminel s'est évaporé ! J'ai lu quatre romans de Gaston Leroux, et ce qui caractérise cet auteur, c'est qu'il aime expliquer ce qui semble inexplicable ; ronger peu à peu l'extraordinaire pour finalement révéler l'ordinaire, formuler l'informulable par des expressions que seul son héros, Joseph Rouletabille, trouve des plus naturelles. L'intrigue en elle-même est intéressante. On se demande bien comment le criminel a pu fuir. La police reste impuissante, mais c'est alors que Joseph Rouletabille, jeune reporter de 18 ans, fait son entrée. Il est déjà connu pour avoir résolu quelques mystères, et celui-ci ne l'effraie pas outre-mesure. Même s'il est accompagné de son ami Sainclair, Joseph garde pour lui la plupart de ses réflexions et de ses trouvailles. Il observe, il réfléchit, et débite des paroles qui n'ont l'air d'avoir de sens que pour lui. C'est parfois assez frustrant de ne pas comprendre, alors que lui, semble avoir tout compris. Je dois avouer que la seconde lecture a été beaucoup plus jouissive. En effet, quand on connait le dénouement, certaines scènes deviennent fantastiques.
Consulter sur Babelio

Il n'y a pas de citation pour cette notice.

Il n'y a pas de suggestion de lecture pour cette notice.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Babelio.

Il n'y a pas de vidéo pour cette notice sur Libfly.

Il n'y a pas d'audio pour cette notice.

Il n'y a pas de mots clés pour cette notice.

Information non disponible.

  • Première page
  • Page précédente
  • Notice 11 sur 37
  • Page suivante
  • Dernière page